Smart data et le CRM

Une base de données efficace est avant tout une base dont la data est pertinente. Le big data, qui est devenu incontournable dans l’univers du CRM, a progressivement été remis en question pour intégrer le smart data, ou best data. Le point sur la data, dans sa version « big » et « smart ».

Smart data et crm

Big data et smart data, quelle différence ?

Rappelons en quoi consiste la data : chaque jour, les applications et les sites e-commerçants collectent des données sur leurs prospects. Celles-ci fournissent de précieuses informations sur les habitudes et les affinités de leurs potentiels clients. En étant bien exploitées, les données permettent d’affiner et de personnaliser la relation client ainsi que d’anticiper le comportement du client.

Le big data, ou « mégadonnées », est un terme marketing désignant l’ensemble des données produites quotidiennement par les logiciels et les réseaux sociaux : création de profils clients, commentaires sur les sites e-commerce, données de géolocalisation GPS…

Le big data récupère ainsi automatiquement une très grande quantité de données. En conséquence, cette méthode a comme inconvénient fournir entre autres des données non pertinentes ou inutilisables.

Voilà pourquoi les entreprises utilisent aujourd’hui le smart data. Le procédé est fondé sur le tri automatique et intelligent des données collectées. Plutôt que de s’opposer, big data et smart data sont complémentaires. C’est ce qu’on appelle le big smart data. Big data et smart data doivent ainsi être intégrées simultanément dans la stratégie de relation clientèle pour obtenir une plus grande performance de résultat.   

Pourquoi enrichir son CRM avec une base de données ?

Une base de données bien conçue et bien travaillée est un atout précieux pour améliorer son CRM comme celui d’aloha. Là encore, il s’agit d’obtenir des smart data pour cibler au mieux sa clientèle. En exploitant ces données, une entreprise pourra analyser les besoins et les envies de ses clients et identifier les prospects les plus prometteurs.

Une base de données CRM pourra ainsi vous fournir :

– les données personnelles d’un client, d’un lead ou l’un prospect (nom, adresse, e-mail, âge…)

– les dernières interactions avec un contact (dernier e-mail, dernier appel, dernier clic sur une newsletter…)

– le taux d’engagement du client lors de la dernière visite d’un site web

– l’historique d’achat d’un client

Certaines bases de données très complètes, comme lefac.com intègrent également des actualités et des informations mises à jour sur les cibles et les prospects (budgets et compétitions en cours, évolutions professionnelles internes et externes…). Le but étant de pouvoir saisir toute nouvelle opportunité à temps.

Plus d'infos sur aloha ?